Translate

lundi 1 mai 2017

Les ministres méditerranéens en charge de l'eau vont coopérer

L'eau reste une denrée à protéger en Méditerranée (photo : F.Dubessy)

Réunis à la Valette (Malte) jeudi 27 avril 2017, les ministres en charge de l'eau des États membres de l'Union pour la Méditerranée (UpM) ont convenu de développer "un agenda pour l'eau afin d'aider les États membres de l'UpM à mettre en oeuvre des politiques de gestion de l'eau durables et intégrées, contribuant à améliorer les conditions de vie des citoyens de la région", indique le texte adopté. Cet agenda sera mis en place par le Groupe d'experts sur l'eau (GEE) de l'UpM. 

Les ministres demandent également "une amélioration de l'accès au financement afin de réduire l'impact négatif du changement climatique sur l'eau". 

La déclaration ministérielle sur l'eau s'appuie sur l'Accord de Paris et l'agenda de développement durable à l'horizon 2030. Elle rappelle les "caractéristiques uniques de la région méditerranéenne qui la rendent particulièrement vulnérable à la pénurie d’eau et au changement climatique". L'objectif est d'arriver à un cadre régional pour la la politique de l'eau commun aux quarante-trois pays de l'UpM. 

L'agenda de l'Upm repose sur un programme de travail destiné à fournir des recommandations, des propositions et des initiatives pour aider les membres de l'UpM à appliquer des approches de gestion des ressources en eau intégrées et assurer une meilleure coordination avec d'autres secteurs dans la région. Il sera accompagné d'une stratégie financière pour promouvoir le développement progressif de ressources financières et faciliter l'accès aux ressources financières. 

"L’eau devrait être considérée comme un secteur prioritaire par les bailleurs de fonds, étant donné les coûts élevés des services de développement de l’eau...

Lire la suite ici


Par Frédéric Dubessy - Source de l'article Econostruminfo

Aucun commentaire: