Translate

mardi 30 mai 2017

La Méditerranée en action : le rapport 2016 de l’UpM montre un renforcement de la coopération régionale

UfM Annual Report 2016

Le secrétariat de l’Union pour la Méditerranée (UpM) a publié le rapport annuel 2016 de l’UpM qui présente le travail accompli durant l’année écoulée et les résultats réalisés. 
« Avec 47 projets labellisés, et plus de 200 forums d’experts et réunions ministérielles ayant réuni 200 000 acteurs de la région, les activités de l’UpM illustrent la conviction profonde que les défis régionaux doivent être relevés à l’aide de solutions régionales et que la sécurité ne peut être assurée sans développement. À cet égard, les jeunes sont au centre de l’agenda méditerranéen », a déclaré le Secrétaire général de l’UpM, M. Fathallah Sijilmassi.

Le Rapport annuel 2016 de l’UpM met en évidence 10 nouveaux projets labellisés au cours de l’année pour le développement des PME, la création d’emplois, l’autonomisation des femmes, les énergies renouvelables et la dépollution, le développement des infrastructures et l’enseignement. Ainsi, l’UpM aura développé au total 47 projets à portée régionale pour une valeur de 5,3 milliards d’euros. L’impact positif de la première vague de projets apparaît déjà de façon tangible avec plus de 200 000 bénéficiaires dans la région, principalement des femmes et des jeunes.

Les initiatives de l’UpM ont pour but de renforcer le développement humain (26 projets) et de promouvoir le développement durable (21 projets) en tant que facteurs principaux de stabilité et d’intégration dans la région. Le premier pilier de cette action comprend des initiatives en faveur de la création d’emplois, de l’entrepreneuriat et de l’égalité des genres, tels que l’Initiative Méditerranéenne pour l’Emploi (Med4Jobs). Plus de 50 000 femmes bénéficient des programmes d’autonomisation des femmes. En termes de développement durable, l’UpM a lancé en 2016 des projets emblématiques tels que la dépollution du lac de Bizerte, dans le cadre de l’Initiative Horizon 2020 de l’UE pour une mer Méditerranée plus propre, et le Cadre des énergies renouvelables privées – Région SEMed (SPREF), développé en coopération avec la BERD pour promouvoir la croissance de marchés privés pour les énergies renouvelables en Égypte, en Jordanie, au Maroc et en Tunisie.

Les ministres des Affaires étrangères des États membres de l’UpM, en adoptant en janvier 2017 une nouvelle feuille de route pour l’action intitulée « L’Union pour la Méditerranée : une organisation orientée vers l’action, poussée par un projet commun », ont confirmé leur engagement à travailler ensemble pour l’amélioration et l’approfondissement d’un agenda régional de coopération euro-méditerranéen.

Par ailleurs, trois réunions ministérielles de l’UpM se sont tenues l’an dernier, portant respectivement sur la planification et la coopération régionales (Jordanie, juin 2016), l’emploi et le travail (Jordanie, septembre 2016) et l’énergie (Italie, décembre 2016). Le Secrétariat général de l’UpM assure un suivi des décisions prises au niveau politique à travers des plateformes régionales et sectorielles de dialogue politique, lui permettant ainsi de mener à bien les engagements ministériels et de mettre en œuvre les initiatives et les projets de manière concrète. Depuis 2012, ces plateformes impliqué plus de 200 000 acteurs de la région méditerranéenne, notamment des parlementaires et des représentants d’organisations internationales, des ONG, des organisations de la société civile, des institutions financières internationales, des agences de développement, des acteurs du secteur privé, des universités ainsi que des groupes de réflexion.

Dans le cadre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies, l’UpM a intensifié sa coopération avec l’ensemble des initiatives et organisations internationales, régionales et sous-régionales. L’UpM a également participé à l’Assemblée générale des Nations Unies (septembre 2016) – auprès de laquelle elle a le statut d’observateur depuis décembre 2015 – ainsi qu’à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22) tenue à Marrakech (novembre 2016).

Pour en savoir plus

Also available in

Aucun commentaire: